A l’essentiel (poeme)

Mortes sont les larmes que tu n’as pas laissées couler

Un chagrin qui te fait rage

L’étoile naissante de l’espoir

Que tu enfonces dans ton bagage

Perdu, l’indifférence te serre

La vérité n’existe pas

Demain peut-être tu vivras

Demain est le seul refrain

Que tu te chantes dans la nuit

Demain  est la, demain est loin

Car c’est déjà aujourd’hui 

  • Acest articol a fost publicat în Cultura. Salvează legătura permanentă.

    Comentariile nu sunt permise.